Roman Emeraude  Index du Forum Roman Emeraude
Sur Roman Emeraude, on s'aide, on se donne des conseils et on fait connaissance :)
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
[irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique]

 
Répondre au sujet    Roman Emeraude Index du Forum » L'écriture, notre passion. » Divines émeraudes. Sujet précédent
Sujet suivant
[irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique]
Auteur Message
irondella
Beau bijou

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 16
Localisation: France
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Coucou les lecteurs de ce cher forum. Je vous poste le début de mon roman, qui je dois avouer n'est pas encore très bien commencé, pour avoir vos avis, constructif certes, négatif ou positifs tout est le bien venue Wink
Alors mon roman parle de Dragon, d'une prophétie, de monde parallèles, et de la destruction d'un monde. Dans roman il y aura des loves story mais une sera la principal. Je voulais aussi vous préciser que le prologue est en point de vue externe mais le reste du roman à partir du chapitre 1 sera en pdv de personnages principal que l'on se connaîtra que dans le chapitre 1.

Bonne lecture du prologue Wink

AUCUN PLAGIAT NE SERA ACCORDER MERCI D'AVANCE !!!!

______________________________________________________________________________________________________________________________________________

Prologue :

Romy se lève de son lit de camps. Elle est réveillée depuis déjà une demi-heure mais reste couchée dans son lit, réfléchissant à comment échapper aux gardes. Elle doit réussir, sinon l’avenir de leur monde est perdu.
Romy se lève et se dirige vers sa miteuse salle de bain qu’elle partage avec son meilleur ami Rory. Elle entre dans la pièce et détache sa queue de cheval qui retint sa touffe de cheveux brun et ondulé. Elle passe un coup de peigne dans sa chevelure et se tresse les cheveux avant de faire pendre sa tresse en épis sur son épaule droite. Romy retire son pyjama de son corps à la peau blanche et humidifie un gang pour se le passer sur son visage fatigué. Romy enfile son pantalon en cuir souple marron et un débardeur noir. Elle se maquille ses yeux bleue nuit d’un coup de mascara avant de sortir de la pièce pour se diriger vers la chambre. Elle s’assoit sur le lit de camps et se chausse de ses bottes en cuir à semelle plate pour faciliter ses courses poursuite entre elle et les gardes.
Romy met son visage entre ses mains et souffle. Elle a peur, elle vient de fêter ses dix-huit ans il y a trois jours et voilà qu’aujourd’hui elle risque sa vie pour des personnes qu’elle ne connait pas. Romy craque, des larmes virent humidifié son visage et la peur s’empare de son corps. Elle se met à trembler. Peut-être ne verra-t-elle plus sa sœur July âgée d’à peine dix ans, elle ne verra peut-être plus sa mère, ses amis, sa famille… peut-être mourra-t-elle-même devant Rory qui ne pourra rien faire pour la ramener.
Romy releva le visage de ses mains quand elle entendit Rory se lever à son tour. Elle chassa ses larmes d’un geste rapide et vif de la main pour ne pas que Rory ne s’inquiète et abandonne la mission. Elle observa son meilleur ami s’étirer et se passer la main dans ses cheveux blonds en bataille. Rory alla fouiller dans son armoire et prit un pantalon et un haut simple qu’il enfila vite. Il se chaussa et se dirigea vers la salle de bain. Il ferma la porte et mit ses mains de part et d’autre du lavabo, le regard vers le sol. Lui aussi avait peur, on pouvait le lire dans ses yeux bleu puissant. Il avait les même peurs que sa meilleure amie, il se doutait que sa meilleure amie avait peur tout comme lui, il en était même sur après l’avoir entendus pleurer. Pourquoi ne l’avait-il pas consolé, ne l’avait-il pas rassuré ? Car il savait qu’elle n’aimait pas que l’on la voit dans cet état, que l’on voit ses faiblesses, ses pleurs. Il l’avait donc laissé pleurer sans lui venir en aide, même si lui cela lui avait brisé le cœur.
Rory secoua la tête et fit couler l’eau puis s’éclaboussa le visage pour se réveiller. Il releva le visage et pris une serviette avant de s’essuyer le visage. Il sortit ensuite de la salle de bain et se dirigea vers la cuisine, ou le semblant de cuisine qu’ils possédaient. Un mini frigo, une gazinière et une table. Il sortit d’un placard un paquet de céréale et un bol. Il versa les céréales dans son bol avant d’ajouter le lait et de se servir d’une petite cuillère pour manger. Il s’assit à table et mangea en silence. Il remarqua que Romy avait déjà déjeuné et elle était entrains de choisir ses armes. Elle hésitait entre une dague tranchante ou son arc. Elle ne ratait jamais sa cible quand elle tirait à l’arc mais les flèches s’épuisent au bout d’un moment, alors qu’une dague non. Mais elle savait aussi que les dagues étaient plus aptes pour des corps à corps, et les corps à corps n’étaient pas son point fort, contrairement à Rory. Romy choisit au final son arc et son carquois qu’elle passe autour de son buste. Elle enfila ensuite autour de son poignet droit une protection en cuir dure résistant à tout type de matériaux, comportant une lame à cran sous le poignet. Romy souffla un bon coup avant de se tourner vers son meilleur ami.
_ Rory. Commença-t-elle.
Rory releva le visage vers sa meilleure amie et la regarda attentivement. Elle avait les lèvres tremblante, le visage incertain mais déterminer.
_ Romy ?
_ C’est peut-être la dernière fois que l’on va se voir..
_ Ne…
_ Tais-toi ! Laisse-moi finir ! Le coupa-t-elle.
Il se tut et l’écouta attentivement.
_ C’est peut-être la dernière fois que l’on se verra, et je voulais te dire que… quoiqu’il arrive… retrouve les six dragons légendaires. Pour notre monde, pour nos familles, pour nous… pour moi. Termina-t-elle.
Des larmes coulaient desormé le long de ses joues. Rory voyait qu’elle avait peur, mais en aucun cas elle n’avait oublié l’enjeu de la mission et de ce que cela impliquer. Rory se leva de sa chaise et s’avança vers elle. Romy n’avait toujours pas bougé, elle avait le regard vers le sol, les mains tremblantes et les joues mouillés. Rory se plaça devant elle et lui prit ses mains dans les siennes. Elle releva le visage vers son meilleur ami et ils se regardèrent chacun dans le blanc des yeux. Rory lâcha une de ses mains et lui caressa la joue avant de lui sécher ses larmes du pouce. Il plaça sa main dans le creux de son cou pour maintenir le visage de Romy levé de façon à ce qu’ils ne se lâchent pas des yeux et il dit :
_ Ce ne sera pas la dernière fois que l’on se verra ! On y arrivera à deux ! Comme on la toujours ! La rassura-t-il.
Romy sourit à ce qu’il venait de dire et il l’a pris dans ses bras. Leur étreinte durant quelque minute avant qu’elle ne la rompe. Rory la regarda, elle avait repris confiance, son visage était dure et n’exprimer aucun sentiment. Elle recula et dit :
_ Tu as toujours le portail ?
Rory hocha la tête et tapota son buste où se rejoignait les deux bout de ficelle qui entouraient sa nuque.
_ Si je suis capturée, ou tuée utilise-le ! Ordonna-t-elle.
_ tu…
Elle lui mit un doigt devant la bouche et fit signe de se taire. Elle tendit l’oreille et écouta les sons. Rory fit de même et fut le premier à reconnaître le bruit. Il écarta les yeux et prit vite sa ceinture de dague qu’il accrocha autour de sa taille et son épée qu’il passa dans son dos. Il prit Romy par la main et l’entraina par la fenêtre avant de sauter dans le fleuve qui coulait derrière chez eux. Romy remonta à la surface et prit une grande bouffer d’air avant de se dire que la mission venait de commencer. Rory et Romy se mirent à nager sous l’eau. Il ne fallait en aucun cas que les gardes qui venaient d’entrer dans leurs appartement les découvre. Il ne faisait pas encore jour mais le ciel était un peu éclairer et on pouvait les voir nager s’ils avaient la tête hors de l’eau.
Quelque mètre plus loin, Rory et Romy sortirent du fleuve et s’allongèrent cinq minutes sur la berge pour reprendre leur souffle. Rory se releva vite et aida Romy à se lever à son tour. La forêt était juste après ce champ d’herbes mortes et de mauvaises herbes. Rory et Romy se regardèrent avant d’hocher la tête et de se mettre à courir en direction de la forêt noir. Rory et Romy couraient aussi vite qu’ils le purent mais une dizaine de gardes se lancèrent à leurs poursuite. Romy sortit une flèche de son carquois et arma son arc avant de tirer en pleine sur un garde qui s’écroula au sol, mort. Rory enleva une dague de sa ceinture et la lança dans son dos. Elle atterrit en plein cœur d’un garde et une murmura quelque mot avant que celle-ci revienne dans sa main tendue en l’air.
_ Il faut tous les tuer ! Cria Rory.
Romy s’arrêta et se retourna vers les gardes. Elle sortit trois flèches de son carquois et arma son arc. Elle visa les trois têtes des gardes et quand elle fut sur, lâcha la cordes. Les trois corps s’écroulèrent au sol et les cinq gardes restant s’arrêtèrent un instant puis continuèrent leur course folle vers Romy et Rory. Romy se retourna et courut aussi vite qu’elle put pour rattraper Rory. Quand elle fut à sa hauteur il ne restait que quelque mètre en eux et la forêt. Rory voulant faire son malin dit :
_ Quatre à un. Ce n’est pas juste ! Voyons voir combien tu peux t’en faire avec ces cinq derniers.
Romy rit avant de se tourner légèrement et d’armé son arc pour tuer encore trois gardes en un seul tire mais Rory fut plus rapide qu’elle et en tua trois. Romy retint une flèche entre ses doigts et changea ses cibles pour les deux gardes restant. Elle tira et ils tombèrent au sol. Rory et Romy se sentirent soudain soulagés et continuèrent leur course vers la forêt. Une fois protéger par les arbres et la végétation Romy et Rory s’arrêtèrent et soufflèrent un bon coup avant de se prendre dans les bras.
_ Tu vois ! On est vi…
Rory ne finit pas sa phrase car une flèche venait de se planter dans son épaule. Romy paniqua et la peur reprit le dessus. Il ne devait pas la laisser seule, il ne pouvait pas. Romy tenait trop à lui pour le voir partir. Elle regarda par-dessus l’épaule de Rory et vit un garde armé d’un arc et d’un carquois pénétrer dans la forêt. Romy lâcha Rory et arma son arc avec une vitesse hallucinante et envoya avec force la flèche en pleine tête du garde. Elle y avait mis tellement de force, et de rage que la flèche avait traversée de part et d’autre le crâne du garde.
Romy reporta son attention sur son meilleur ami et passa son bras autour de ses épaules et de souleva. Elle lui disait de tenir le coup et qu’ils allaient bientôt traverser le portail. Elle parcourut quelque mètre encore avec Rory sur le dos avant de s’arrêter et de dire en une langue inconnue :
_ Πύλη που ανοίγει.
Après avoir prononcé ces quelques mots une lumière bleue-blanche se forma dans l’air avant de s’agrandir et de former un cercle lumineux. Elle prit Rory par le bras et ils traversèrent le portail, avant qu’il ne se referme ne laissant derrière eux aucune trace.

_________________
"L'écriture est le meilleure moyen de s'exprimer comme on le souhaite"
Sam 23 Juin - 09:58 (2012) Visiter le site web du posteur
Publicité






Message Publicité
PublicitéSupprimer les publicités ?

Sam 23 Juin - 09:58 (2012)
juju1309
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 25
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Coucou Irondella !

Alors tout d'abord, je te félicite car c'est un très bon début. J'aime bien comment tu détailles les événements assez précisement et comment tu intégres ton dialogue.
J'ai juste un petit conseil à te donner car il m'a manqué une toute petite chose. Je ne sais pas si c'est le suspence ou autres choses mais il manque peut être un peu de ponctuation.
Ca te permet de mettre un peu de suspence en plus, ou éxagerer les évenements.
Par exemple, pourquoi ne pas mettre mettre un peu plus de points d'excalmation dans ta narration. Mais bon il ne faut pas exagerer non plus Wink
 
Un prologue est compliqué à faire car il faut accrocher nos lecteurs et les mettre dans l'histoire ce qui n'est pas si facile que ça. Ce qui pourrait être pas mal, c'est introduire des questions dans la narration et d'y réponde indirectement. Cela permet aux lecteurs de ce mettre dans la peau du personnage et de savoir ce qu'il pense etc...

Tu vois, ce n'est que des petits détails car je n'ai rien d'autre à dire car c'est très bien !
Après c'est ton texte, tes idées, donc tu fais ce que tu veux Wink

Continue ainsi, tu es bien partie !

Bisous bisous

_________________
Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois --- Pierre Dumayet
Sam 23 Juin - 11:11 (2012)
irondella
Beau bijou

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 16
Localisation: France
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Juju: Oh merci pour ce commentaire. Très heureux Un commentaire constructif !! Youpi !!
J'essiarais d'améliorer tout ca ! Wink je te tiens au courant <3

_________________
"L'écriture est le meilleure moyen de s'exprimer comme on le souhaite"
Sam 23 Juin - 12:09 (2012) Visiter le site web du posteur
juju1309
Modérateurs

Hors ligne

Inscrit le: 29 Mai 2012
Messages: 25
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
De rien, ok pas de problème Wink <3

_________________
Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois --- Pierre Dumayet
Sam 23 Juin - 14:10 (2012)
Sivita
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2012
Messages: 33
Localisation: Puy-de-Dôme
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Je t'ai fait une petite correction de ton texte en plus d'un commentaire constructif. 


Pour ma correction, les fautes d'orthographe sont en rouges, les répétition en bleus, les passages que j'aime particulièrement en italique.


Romy se lève de son lit de camps. Elle est réveillée depuis déjà une demi-heure mais reste couchée dans son lit, réfléchissant à comment échapper aux gardes. Elle doit réussir, sinon l’avenir de leur monde est perdu.
Romy se lève et se dirige vers sa miteuse salle de bain qu’elle partage avec son meilleur ami Rory. Elle entre dans la pièce et détache sa queue de cheval qui retint sa touffe de cheveux brun et ondulé [il me semble que brune et ondulée serait correcte, car tu accorde avec sa touffe de cheveux]. Elle passe un coup de peigne dans sa chevelure et se tresse les cheveux avant de faire pendre sa tresse en épis sur son épaule droite. Romy retire son pyjama de son corps à la peau blanche et humidifie un gang pour se le passer sur son visage fatigué. Romy enfile son pantalon en cuir souple marron et un débardeur noir. Elle se maquille ses yeux bleue [elle maquille ses yeux bleus ou elle se maquille les yeux] nuit d’un coup de mascara avant de sortir de la pièce pour se diriger vers la chambre. Elle s’assoit sur le lit de camps et se chausse de ses bottes en cuir à semelle plate pour faciliter ses courses poursuite entre elle et les gardes. 
Romy met son visage entre ses mains et souffle. Elle a peur, elle vient de fêter ses dix-huit ans il y a trois jours et voilà qu’aujourd’hui elle risque sa vie pour des personnes qu’elle ne connait pas. Romy craque, des larmes virent [vinrent ?] humidifié [humidifier] son visage et la peur s’empare de son corps. Elle se met à trembler. Peut-être ne verra-t-elle plus sa sœur July âgée d’à peine dix ans, elle ne verra peut-être plus sa mère, ses amis, sa famille… peut-être mourra-t-elle-même devant Rory qui ne pourra rien faire pour la ramener. 
Romy releva le visage de ses mains quand elle entendit Rory se lever à son tour. Elle chassa ses larmes d’un geste rapide et vif de la main pour ne pas que Rory ne s’inquiète et abandonne la mission. Elle observa son meilleur ami s’étirer et se passer la main dans ses cheveux blonds en bataille. Rory alla fouiller dans son armoire et prit un pantalon et un haut simple qu’il enfila vite. Il se chaussa et se dirigea vers la salle de bain. Il ferma la porte et mit ses mains de part et d’autre du lavabo, le regard vers le sol. Lui aussi avait peur, on pouvait le lire dans ses yeux bleu puissant. Il avait les même peurs que sa meilleure amie, il se doutait que sa meilleure amie avait peur tout comme lui, il en était même sur après l’avoir entendus [entendu] pleurer. Pourquoi ne l’avait-il pas consolé, ne l’avait-il pas rassuré ? Car il savait qu’elle n’aimait pas que l’on la voit dans cet état, que l’on voit ses faiblesses, ses pleurs. Il l’avait donc laissé pleurer sans lui venir en aide, même si lui cela lui avait brisé le cœur. [un lui en trop]
Rory secoua la tête et fit couler l’eau puis s’éclaboussa le visage pour se réveiller. Il releva le visage et pris une serviette avant de s’essuyer le visage. Il sortit ensuite de la salle de bain et se dirigea vers la cuisine, ou le semblant de cuisine qu’ils possédaient. Un mini frigo, une gazinière et une table. Il sortit d’un placard un paquet de céréale et un bol. Il versa les céréales dans son bol avant d’ajouter le lait et de se servir d’une petite cuillère pour manger. Il s’assit à table et mangea en silence. Il remarqua que Romy avait déjà déjeuné et elle était entrains [en train] de choisir ses armes. Elle hésitait entre une dague tranchante ou son arc. Elle ne ratait jamais sa cible quand elle tirait à l’arc mais les flèches s’épuisent au bout d’un moment, alors qu’une dague non. Mais elle savait aussi que les dagues étaient plus aptes pour des corps à corps, et les corps à corps n’étaient pas son point fort, contrairement à Rory. Romy choisit au final son arc et son carquois qu’elle passe [passa] autour de son buste. Elle enfila ensuite autour de son poignet droit une protection en cuir dure résistant à tout type de matériaux, comportant une lame à cran sous le poignet. Romy souffla un bon coup avant de se tourner vers son meilleur ami.
_ Rory. Commença-t-elle.
Rory releva le visage vers sa meilleure amie et la regarda attentivement. Elle avait les lèvres tremblante [s], le visage incertain mais déterminer[déterminé]
_ Romy ?
_ C’est peut-être la dernière fois que l’on va se voir..
_ Ne… 
_ Tais-toi ! Laisse-moi finir ! Le coupa-t-elle.
Il se tut et l’écouta attentivement.
_ C’est peut-être la dernière fois que l’on se verra, et je voulais te dire que… quoiqu’il arrive… retrouve les six dragons légendaires. Pour notre monde, pour nos familles, pour nous… pour moi. Termina-t-elle.
Des larmes coulaient desormé [désormais] le long de ses joues. Rory voyait qu’elle avait peur, mais en aucun cas elle n’avait oublié l’enjeu de la mission et de ce que cela impliquer. [impliqué] Rory se leva de sa chaise et s’avança vers elle. Romy n’avait toujours pas bougé, elle avait le regard vers le sol, les mains tremblantes et les joues mouillés [mouillées]. Rory se plaça devant elle et lui [lui inutile] prit ses mains dans les siennes. Elle releva le visage vers son meilleur ami et ils se regardèrent chacun dans le blanc des yeux. Rory lâcha une de ses mains et lui caressa la joue avant de lui sécher ses larmes du pouce. Il plaça sa main dans le creux de son cou pour maintenir le visage de Romy levé de façon à ce qu’ils ne se lâchent pas des yeux et il dit :
_ Ce ne sera pas la dernière fois que l’on se verra ! On y arrivera à deux ! Comme on la toujours [il manque quelque chose] ! La rassura-t-il.
Romy sourit à ce qu’il venait de dire et il l’a pris dans ses bras. Leur étreinte durant quelque minute avant qu’elle ne la rompe. Rory la regarda, elle avait repris confiance, son visage était dure et n’exprimer [exprimait] aucun sentiment. Elle recula et dit :
_ Tu as toujours le portail ? 
Rory hocha la tête et tapota son buste où se rejoignait les deux bout de ficelle qui entouraient sa nuque.
_ Si je suis capturée, ou tuée utilise-le ! Ordonna-t-elle.
_ tu…
Elle lui mit un doigt devant la bouche et fit signe de se taire. Elle tendit l’oreille et écouta les sons. Rory fit de même et fut le premier à reconnaître le bruit. Il écarta les yeux et prit vite sa ceinture de dague qu’il accrocha autour de sa taille et son épée qu’il passa dans son dos. Il prit Romy par la main et l’entraina par la fenêtre avant de sauter dans le fleuve qui coulait derrière chez eux. Romy remonta à la surface et prit une grande bouffer [bouffée] d’air avant de se dire que la mission venait de commencer. Rory et Romy se mirent à nager sous l’eau. Il ne fallait en aucun cas que les gardes qui venaient d’entrer dans leurs appartement les découvre. Il ne faisait pas encore jour mais le ciel était un peu éclairer et on pouvait les voir nager s’ils avaient la tête hors de l’eau. 
Quelque[s] mètre[s] plus loin, Rory et Romy sortirent du fleuve et s’allongèrent cinq minutes sur la berge pour reprendre leur souffle. Rory se releva vite et aida Romy à se lever à son tour. La forêt était juste après ce champ d’herbes mortes et de mauvaises herbes. Rory et Romy se regardèrent avant d’hocher la tête et de se mettre à courir en direction de la forêt noir. Rory et Romy couraient aussi vite qu’ils le purent mais une dizaine de gardes se lancèrent à leurs poursuite. Romy sortit une flèche de son carquois et arma son arc avant de tirer en pleine sur un garde qui s’écroula au sol, mort. Rory enleva une dague de sa ceinture et la lança dans son dos. Elle atterrit en plein cœur d’un garde et une murmura quelque mot avant que celle-ci revienne dans sa main tendue en l’air. 
_ Il faut tous les tuer ! Cria Rory.
Romy s’arrêta et se retourna vers les gardes. Elle sortit trois flèches de son carquois et arma son arc. Elle visa les trois têtes des gardes et quand elle fut sur [sûre], lâcha la cordes[corde]. Les trois corps s’écroulèrent au sol et les cinq gardes restant s’arrêtèrent un instant puis continuèrent leur course folle vers Romy et Rory. Romy se retourna et courut aussi vite qu’elle put pour rattraper Rory. Quand elle fut à sa hauteur il ne restait que 
Quelque[s] mètre[s] en [entre ? ] eux et la forêt. Rory voulant faire son malin dit :
_ Quatre à un. Ce n’est pas juste ! Voyons voir combien tu peux t’en faire avec ces cinq derniers. 
Romy rit avant de se tourner légèrement et d’armé[d'armer] son arc pour tuer encore trois gardes en un seul tire mais Rory fut plus rapide qu’elle et en tua trois. Romy retint une flèche entre ses doigts et changea ses cibles pour les deux gardes restant. Elle tira et ils tombèrent au sol. Rory et Romy se sentirent soudain soulagés et continuèrent leur course vers la forêt. Une fois protéger par les arbres et la végétation Romy et Rory s’arrêtèrent et soufflèrent un bon coup avant de se prendre dans les bras. 
_ Tu vois ! On est vi…
Rory ne finit pas sa phrase car une flèche venait de se planter dans son épaule. Romy paniqua et la peur reprit le dessus. Il ne devait pas la laisser seule, il ne pouvait pas. Romy tenait trop à lui pour le voir partir. Elle regarda par-dessus l’épaule de Rory et vit un garde armé d’un arc et d’un carquois pénétrer dans la forêt. Romy lâcha Rory et arma son arc avec une vitesse hallucinante et envoya avec force la flèche en pleine tête du garde. Elle y avait mis tellement de force, et de rage que la flèche avait traversée de part et d’autre le crâne du garde. 
Romy reporta son attention sur son meilleur ami et passa son bras autour de ses épaules et de souleva. Elle lui disait de tenir le coup et qu’ils allaient bientôt traverser le portail. Elle parcourut quelque mètre encore avec Rory sur le dos avant de s’arrêter et de dire en une langue inconnue :
_ Πύλη που ανοίγει.

Après avoir prononcé ces quelques mots une lumière bleue-blanche se forma dans l’air avant de s’agrandir et de former un cercle lumineux. Elle prit Rory par le bras et ils traversèrent le portail, avant qu’il ne se referme ne laissant derrière eux aucune trace.




Il y a beaucoup de fautes dans ton texte, j'ai sûrement dû en oubliant quelques unes. L'histoire promet d'être intéressante, et tout cela m'intrigue beaucoup. J'ai hâte de pouvoir lire la suite ! 
Fait aussi attention aux répétitions, surtout des prénoms. Tu peux les définir autrement que par Romy et Rory la plupart du temps. La narration n'est pas assez coupée par moment, tu fais des phrases courtes ce qui est très bien, mais essaye d'introduire quelques virgules supplémentaires. 

_________________
"- I went crazy when I was with you! Love's not supposed to do that. You made me go mad!
- You're making me mad now. And that's exactly what love is supposed to do."
Sam 23 Juin - 17:05 (2012)
irondella
Beau bijou

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2012
Messages: 16
Localisation: France
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Sivita: Merci pour cette correction. Je modifirais tout sur mon fichier Word et je vous posterais ma correction pour que vous puissiez voir. Wink

_________________
"L'écriture est le meilleure moyen de s'exprimer comme on le souhaite"
Dim 24 Juin - 12:01 (2012) Visiter le site web du posteur
Sivita
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2012
Messages: 33
Localisation: Puy-de-Dôme
Sexe: Féminin

Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique] Répondre en citant
Pas de souci Smile 

_________________
"- I went crazy when I was with you! Love's not supposed to do that. You made me go mad!
- You're making me mad now. And that's exactly what love is supposed to do."
Dim 24 Juin - 13:23 (2012)
Contenu Sponsorisé






Message [irondella] Les six dragons légendaires [Fantastique]

Aujourd’hui à 14:17 (2018)
Montrer les messages depuis:    
Répondre au sujet    Roman Emeraude Index du Forum » L'écriture, notre passion. » Divines émeraudes. Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers: 

Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Design by Freestyle XL / Flowers Online.Traduction par : phpBB-fr.com